Archivage

Archivage des contenus et documents numériques : des maturités disparates selon les entreprises mais des enjeux communs

En 2012, 59% des décideurs jugeaient stratégique l’archivage de contenus et de documents numériques, laissant présager la mise en place d’actions et l’allocation de moyens pour archiver notamment les contenus engageants pour leur organisation ou dont une preuve pouvait être demandée en cas de litige, de contrôle ou d’audit.

Qu’en est-il quatre ans après ? La dernière étude de MARKESS consacrée à l'archivage montre qu’un fossé persiste entre, d’un côté, les organisations ayant porté l’archivage des contenus numériques au plus haut niveau stratégique, avec une bonne représentation des contours et des enjeux des projets associés, et de l’autre, celles qui peinent à engager ces projets dans une dynamique similaire.

Début 2014, seuls 30% des 130 décideurs interrogés par MARKESS estiment que leur organisation est mature en matière d’archivage de contenus et de documents numériques. Certaines entreprises, comme celles des secteurs de la bancassurance par exemple, semblent plus engagées que d’autres dans de tels projets, la notion de « risk management » étant plus développée en leur sein et l’archivage considéré comme un des éléments de leurs processus de maîtrise des risques.

SS14G ARCHNUM MARKESS BLOG 1

La maturité des organisations en matière d’archivage peut facilement s’évaluer par les contours que leurs décideurs interrogés en donnent. Les décideurs au sein d’organisations les moins matures assimilent encore, le plus souvent, l’archivage à du stockage (pour 43% d’entre eux) ou à de la sauvegarde de données (pour 24%). Alors que pour 65% des décideurs d’organisations jugées matures, l'archivage porte bien sur l’identification, la sélection, le classement et la conservation sur un support sécurisé de contenus et de documents numériques, dans le but de les exploiter et de les rendre accessibles dans le temps.

Hélène Mouiche, Analyste Senior en charge de l’étude pour MARKESS, insiste sur ce point : « un travail important reste à conduire pour sensibiliser les organisations les moins matures aux vrais enjeux stratégiques de la conservation de contenus et de documents numériques et au périmètre que doivent couvrir les projets associés, à l’instar des initiatives menées par les organisations les plus matures ».

Pour en savoir plus sur l'étude "Archivage & conservation de contenus numériques : solutions en réponse aux enjeux des entreprises et administrations"

Téléchargez le Référentiel de Pratiques

Commandez l'étude approfondie de 150 pages