Cloud computing

Mapping de prestataires de services de cloud computing pour les infrastructures IT

Dans son étude dédiée à l’externalisation des infrastructures IT avec le cloud computing, MARKESS refait un point sur les attentes des décideurs informatiques vis-à-vis des prestataires du marché. Celles-ci portent avant tout sur la gestion des niveaux de service, les solutions d’administration et de supervision ainsi que de sécurité. Plus de 80% des décideurs informatiques interrogés dans le cadre de cette étude mentionnent par ailleurs des besoins en services managés (monitoring de performance, gestion des sauvegardes, tests d’intrusion, administration et supervision…) jusqu’à l’exploitation de leurs clouds (cf. approches hybrides).

Lors de leur choix, les décideurs informatiques interviewés sont tout particulièrement sensibles au rapport prix/valeur/délais, aux garanties de performance et de disponibilité ainsi qu’à la localisation des datacenters qui hébergeront leurs infrastructures ainsi portées dans le cloud. MARKESS note aussi un accroissement de leurs exigences en matière d’engagements contractuels.

En réponse à ces attentes, des acteurs aux origines variés se positionnent sur le marché des services de cloud computing externalisés pour les infrastructures IT. Dans le schéma ci-dessous, MARKESS positionne quelques profils de ces acteurs selon la valeur ajoutée de leur offre (en termes de couverture fonctionnelle et de services proposés) et leur capacité à répondre à des besoins locaux (pouvant nécessiter la présence de datacenters en France) :

  • Opérateurs de datacenters dont le cœur de métier est dévolu aux infrastructures physiques, la majorité d’entre eux disposant de datacenters en France ;
  • Hébergeurs à valeur ajoutée, spécialistes de la gestion d’infrastructures IT externalisées avec des solutions de cloud computing ;
  • Opérateurs réseaux qui, au-delà de leur compétence dans la gestion des réseaux et les services managés, font valoir leur expertise dans le domaine de l’hébergement et du cloud computing ;
  • Opérateurs de clouds souverains nés avec le soutien de fonds publics et proposant des solutions hébergées sur le sol français ;
  • Infogéreurs qui, au-delà de leur activité d’infogérance classique, évoluent vers le modèle du cloud computing et peuvent aussi proposer des compétences en conseil, en intégration…

Dans chacune de ces catégories, il ne faut pas omettre des acteurs plus globaux, en majorité d’origine américaine, pouvant répondre à des besoins internationaux ou venant challenger les offres locales.

Mapping prestataires infrastructures cloud

Pour compléter ce mapping, l’étude complète présente les prestataires de services de cloud computing cités par les décideurs interrogés ainsi que des éléments clés sur les engagements contractuels demandés, les solutions complémentaires attendues vis-à-vis des prestataires de cloud, les besoins en services managés…

Le Référentiel de Pratiques, synthèse d’une quinzaine de pages, délivre quant à lui quelques-uns des grands résultats de cette étude et présente les profils d’acteurs de ce marché ayant soutenu ce projet, parmi lesquels : OVH et T-Systems.

Pour en savoir plus sur l’étude « Externalisation des infrastructures IT avec le cloud computing : approches, ROI et tendances 2015 » :

Téléchargez le Référentiel de Pratiques

Commandez l’étude approfondie de 150 pages

Leave a Reply