Cloud computing

Le cloud computing, un poste croissant dans les budgets pour booster l’innovation

Cloud OrangeLe cloud computing s’est progressivement immiscé dans les processus et métiers des entreprises. Toute nouvelle société qui se crée aujourd’hui intègre le cloud computing dans ses prérequis opératoires si bien que ces solutions jouent un rôle clé pour faire fonctionner leur cœur de métier. Les exemples sont nombreux, qu’il s’agisse des GAFA qui s’appuient non seulement sur le cloud computing pour faire tourner leur propre modèle d’affaires mais aussi commercialisent des solutions qui s’y réfèrent, aux nouvelles stars du digital comme Uber ou Netflix. Toutes ces entreprises ont une chose en commun : elles ont compris que le cloud computing était au cœur de l’innovation et de la création de nouveaux modèles.

Le cloud computing leur confère une agilité essentielle dans une économie hautement concurrentielle. Ces jeunes entreprises du monde du digital “louent” la technologie d’autres entreprises dont le travail est d’investir dans des infrastructures, de les mutualiser, de les architecturer et de les opérer pour en vendre ensuite des « partitions » pouvant être ré-utilisées à volonté selon l’évolution des exigences de leurs clients.

Sans doute poussés par l’aura gagnée par ces jeunes entreprises, MARKESS note une évolution de l’attitude des décideurs informatiques vis-à-vis du cloud computing et de la prise en compte des bénéfices de ce modèle pour leur système d’information. Sur la période 2010-2012, ils étaient moins d’un tiers à envisager le cloud pour gagner en agilité, optimiser les coûts d’exploitation, réduire les temps de déploiement et d’implémentation, en réponse à des pratiques nouvelles. Trois à quatre ans plus tard, ils étaient quasiment la majorité à avancer ces mêmes raisons et à considérer ce modèle pour accompagner l’évolution de leur business. Aujourd’hui, les décideurs informatiques les plus matures se projettent au-delà et envisagent le cloud comme un élément primordial sous-tendant leurs projets d’innovation et de contribution à la performance de leur entreprise.

Le corollaire est que plus d’un décideur informatique sur deux prévoit d’augmenter la part de son budget dévolue à des projets d’externalisation avec le cloud computing. Les bénéfices obtenus, et avancés par les utilisateurs de ces solutions, sont assurément l’une des raisons favorisant cette tendance.

MARKESS PRG CMO SLIDE BLOG 1

LE CANEVAS DIGITAL DE MARKESS REGISTREDL’adoption du cloud reste cependant un mouvement de transformation lent car entraînant des impacts conséquents dans les entreprises ayant un héritage à maintenir, révélateurs des adaptations à réaliser notamment sur les architectures informatiques et les processus existants. Dans cette phase de transition, le cloud computing apporte cependant des réponses à d’autres préoccupations rencontrées par les organisations dans leur stratégie digitale, schématisée par MARKESS avec le canevas digital : 

  • La gestion des données et des informations : le cloud computing peut être une réponse aux enjeux de stockage en volume. Un rapprochement est de plus en plus fait entre les technologies big data et le cloud computing. Il s’agit par ailleurs de prendre en compte le traitement croissant des données en provenance d’objets connectés.
  • Les flux d’échanges : le cloud computing impose des échanges de données via des réseaux publics ou privés. Il soulève aussi des questions liées à leur protection, à leur sécurisation, à leur confidentialité ou encore à leur localisation compte tenu des obligations réglementaires auxquelles peuvent être assujetties certaines entreprises. Il touche à des aspects qui relèvent de la confiance.
  • Les nouveaux usages métiers digitaux qui impliquent de recourir au modèle du cloud computing pour ses composantes propres : usages mobiles qui adressent aussi bien les collaborateurs que les clients ou les fournisseurs, télétravail, désintermédiation dans le commerce, nouveaux modèles d’échanges et d’engagement (crowdsourcing, communautés sociales…) dans le marketing et le financement, dématérialisation de processus…

Autant de thèmes qui seront abordés en 2015 par MARKESS à travers
son programme OPERATION MODELS et via son Canevas Digital®.

Pour plus d’informations sur ce programme :
Amélie Brac – [email protected] – 01 56 77 17 77