Marché des logiciels et services numériques

À l’aube de ce nouveau quinquennat, les premières annonces budgétaires estivales se sont montrées rigoureuses (en particulier du côté des collectivités, mais aussi de manière générale). En parallèle, les velléités du nouveau gouvernement vis-à-vis du numérique semblent se positionner dans la continuité des actions enclenchées ces dernières années : accélérer la stratégie d’État plate-forme et la transformation du SI, amplifier l’ouverture des données publiques, renforcer la mutualisation… Néanmoins, la pérennisation de ces objectifs à long terme passera inévitablement par l’affectation de ressources budgétaires et humaines adaptées à ces ambitions.

Des budgets informatiques préservés selon les décideurs du secteur public

Début 2017, les décideurs du secteur public interrogés par MARKESS estiment en moyenne que leur budget informatique sera préservé d’ici fin 2018 :

  • Les décideurs de ministères et d’agences de l’État montrent une certaine constance depuis 2 ans quant à l’évolution de leur budget informatique. Les grands projets informatiques et numériques au cœur de la modernisation de l’État devraient a priori préserver ces budgets.
  • Les décideurs de collectivités locales laissent entrevoir, quant à eux, un léger retour à la hausse de ces budgets. Une grande diversité est néanmoins constaté selon leur contexte, leur profil, leur localisation territoriale ou encore leur maturité numérique.

Ces estimations sont cependant à prendre avec précaution, les orientations du nouveau gouvernement et la première loi de finances de ce quinquennat, appelée à être votée d’ici la fin d’année 2017, peuvent potentiellement remettre en question ces annonces budgétaires.

Pour connaitre les dernières tendances du Secteur public en matière de transition digitale (usages, budgets, solutions,…), commandez ces deux études : Transition digitale des ministères et agences d’ici 2018 / Transition digitale des collectivités locales d’ici 2018

©MARKESS - Secteur public : des budgets informatiques en majorité préservés

De nouveaux talents à recruter ou à conforter

Au-delà des aspects budgétaires, plus d’un décideur sur deux de ministères et d’agences de l’État estiment qu’il est primordial de recruter et de former à de nouvelles compétences spécifiques au métier du digital. La création récente d’un réseau des services ministériels de ressources humaines et des systèmes d’information et de communication semble aller dans ce sens, en privilégiant une approche interministérielle plus attractive.

Du côté des collectivités, les profils innovants en charge de la transition digitale progressent de manière remarquable en 2017 avec plus d’un décideur sur deux souhaitant s’entourer de « chief digital officer », « chief data officer » ou encore de « smart city officer ».

Si la transition digitale des administrations est actée et l’alignement des ressources préservé à court terme, les prochains mois devront confirmer, voir renforcer cette tendance, pour véritablement passer à l’échelle d’un État numérique. Le Programme Secteur Public & Digital de MARKESS va s’attacher dès cet automne à suivre les orientations de ce nouveau quinquennat pour l’évolution de la transition digitale du secteur public.

—————————————————————————————————————————————–

Quelques-unes des orientations clés de ce marché sont aussi présentées dans nos synthèses d’études :

Ministères & agences de l’État :
tendances clés des stratégies digitales

Administrations locales françaises :
tendances clés des stratégies digitales

Info : les données et visuels présentés dans cet extrait d’étude sont issus du programme Secteur Public & Digital de MARKESS. Accessible depuis notre Portail client, ce programme d’information délivre en continu des données sur les ministères et agences de l’État ainsi que sur les collectivités locales, dévoilant les projets publics en cours et à venir liés à la gestion/exploitation des données mais aussi à l’optimisation de la gestion documentaire et des processus, à la relation usagers, au poste de travail, au cloud computing…

Pour plus d’informations sur nos analyses et sur nos programmes :
Contacter David Touitou – 01 56 77 17 77

—————————————————————————————————————————————–