Smart city technologies

Selon une étude du cabinet A.T. Kearney pour l’Institut Montaigne, le potentiel de création de valeur sur l’économie française par le secteur de l’IoT¹ pourrait s’élever à 74 milliards d’euros en 2020 (soit environ 3,6% du PIB). Selon cette même étude, le marché des équipements associés à ces objets connectés devrait être multiplié par 1,5 entre 2020 et 2025. Ces données prospectives témoignent du dynamisme à venir de l’internet des objets.

Les plates-formes PaaS et les APIs jouent un rôle clé

L’un des premiers objets connectés est le mobile. Celui-ci permet de connecter des objets et de leur conférer une valeur d’usage qu’ils n’auraient pas sans lui (patchs, sondes, wearables, étiquettes, matériels, machines, équipements…). Ainsi, 31% des décideurs interrogés par MARKESS fin 2016 indiquaient déjà avoir des projets d’objets connectés à des mobiles d’ici fin 2018.

Au-delà, ce sont les équipements du quotidien qui sont visés, les mobiliers urbains, transports, matériels médicaux, énergétiques… De multiples applications germent et pourraient changer profondément les modèles économiques de certains secteurs (assurance, santé, logistique, transport, énergie…). Les initiatives des GAFAM² (Google Home, Amazon Echo, Amazon IoT Button) favorisent d’ailleurs ce dynamisme.

Pour faciliter les échanges de données entre les objets connectés et les systèmes qui traitent les informations qui sont remontées par leur biais ou qui leur donnent des instructions à réaliser, les plates-formes PaaS et les APIs jouent un rôle de plus en plus clé.

Quelques-unes des orientations clés de ce marché sont aussi détaillées dans notre e-Book : Le cloud, levier de la compétitivité des entreprises – 7 recommandations d’ici 2020

Les décideurs se tournent vers le cloud pour accompagner les projets IoT

Le traitement à la volée des données remontées ou captées par les objets connectés favorise le recours à des solutions de cloud computing. Alors que seuls 9% des décideurs interrogés par MARKESS mentionnaient recourir à de telles solutions en 2017, ils devraient être 42% à en faire usage d’ici 2020 pour accompagner les innovations digitales liées à leurs projets d’objets connectés.

Quatre secteurs d’activité seront plus enclins au recours au cloud computing pour de tels projets. Il s’agit de l’industrie quel que soit le segment (automobile, aéronautique, agro-alimentaire, luxe, cosmétique…), des opérateurs de services (eau, énergie, traitement des déchets, télécoms, transports…), de la distribution et du commerce ainsi que du secteur public avec de nombreux projets en maturation autour de la « smart city ».

©MARKESS - Intégrer les objets connectés

¹ IoT – Internet of Things
² GAFAM – Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft

—————————————————————————————————————————————–

Emmanuelle Olivié-Paul, Directrice Associée de MARKESS, reviendra sur ce sujet lors d’un atelier qui se tiendra le mercredi 21 mars à 13h aux salons Cloud Computing World Expo et IoT World Expo.

Seront abordés notamment les grandes tendances qui devraient marquer les pratiques en matière de cloud computing et d’objets connectés en France d’ici à 2020 (projets, enjeux, solutions privilégiées…).

Cette session sera également illustrée par plusieurs cas clients concrets venant compléter les données d’études qui seront présentées, fruits de plusieurs centaines d’entretiens de décideurs (métiers, digital, innovation, informatique…) interrogés ces 6 derniers mois sur le sujet.

Demandez votre badge pour assister à cet événement

Salon Cloud Computing World Expo/IoT World

—————————————————————————————————————————————–

Quelques-unes des orientations clés de ce marché sont aussi détaillées dans notre e-Book :

Le cloud, levier de la compétitivité des entreprises : 7 recommandations d’ici 2020

Info : les données et visuels présentés dans cet extrait d’étude sont issus du programme OPE de MARKESS dédié au cloud computing et aux innovations digitales. Accessible « on demand » depuis notre Portail Client, ce programme d’information délivre en continu des données sur : les usages et les besoins en solutions des décideurs métiers et informatiques ; les approches par secteur et/ou taille d’entreprise ; les grandes tendances, opportunités et menaces ; l’environnement concurrentiel ; le poids du marché et son évolution à 2 ans.

Pour plus d’informations sur nos analyses et sur le contenu de nos programmes :
Contacter David Touitou – 01 56 77 17 77

—————————————————————————————————————————————–