Valorisation des données

Dans la continuité des annonces du gouvernement pour la transition digitale des administrations (digitalisation des procédures administratives, démarches-simplifiées.fr, État plate-forme et ses API, inclusion numérique…), les préoccupations des décideurs d’administrations se recentrent particulièrement sur la maîtrise des données, celles-ci étant perçues comme l’ingrédient élémentaire au développement de services numériques fluides et simplifiés pour l’usager (citoyens, agents, entreprises…).

Les 3 enjeux clés de la gestion des données

Fin 2017, 78% des décideurs de ces administrations accordaient déjà une priorité forte aux projets de gestion et d’exploitation des données. Celle-ci peut se scinder en 3 grands domaines, chacun d’entre eux jugé très important par plus d’un décideur sur deux interrogés en 2018 :

  • Le management des données jugé de forte importance par 54% de ces décideurs et dont le principal objectif consiste à mieux organiser le cycle de vie des données (qualité, mise à jour, cartographie, conservation sur le moyen/long terme…).
  • La valorisation des données estimée également très importante par 58% de ces décideurs. Il s’agit de tirer parti des grands volumes de données détenus par les ministères et agences pour en extraire de nouvelles connaissances grâce à des technologies d’analyse décisionnelle, de data science, de big data…
  • La protection des données qui retient l’attention du plus grand nombre de décideurs (72% la jugeant de forte importance). L’arrivée du RGPD en mai 2018 n’est pas sans conséquence quant à cette tendance.

Quelques-unes des orientations clés de ce marché sont aussi présentées dans notre synthèse d’étude : Ministères & agences de l’État : tendances clés des stratégies digitales

Le management et la valorisation des données, postes à renforcer

Pour satisfaire à ces enjeux, près d’un décideur sur deux estime que leur administration protège d’ores et déjà efficacement ses données.

En revanche, les actions relatives au management et à la valorisation des données semblent moins matures : seul un quart des décideurs interrogés jugent que la qualité des données est bien maîtrisée et qu’elles sont exploitées à des fins analytiques, ou indiquent que leurs données sont mises au bon format en vue d’une réutilisation. Les décideurs mentionnent aussi un manque de ressources en termes d’outils et de compétences.

©MARKESS - Maîtriser les 3 grandes fonctions de gestion des données

—————————————————————————————————————————————–

Quelques-unes des orientations clés de ce marché sont aussi présentées dans notre synthèse d’étude :

Ministères & agences de l’État :
tendances clés des stratégies digitales

Info : les données et visuels présentés dans cet extrait d’étude sont issus du programme Secteur Public & Digital de MARKESS. Accessible depuis notre Portail client, ce programme d’information délivre en continu des données sur les ministères et agences de l’État ainsi que sur les collectivités locales, dévoilant les projets publics en cours et à venir liés à la gestion/exploitation des données mais aussi à l’optimisation de la gestion documentaire et des processus, à la relation usagers, au poste de travail, au cloud computing…

Vous faites partie des abonnés du programme MARKESS Secteur public & Digital ?
Accédez directement à cette étude sur notre Portail Client

Pour plus d’informations sur nos analyses et sur nos programmes :
Contacter David Touitou – 01 56 77 17 77

—————————————————————————————————————————————–